Communauté de Ludenia
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Dim 26 Juin - 0:37

La fête battait à son plein dans la jardin. C'était l'été, aux environs de 23:30. Il faisait chaud et la lune était pleine. Pendant que les autres continuaient à s'amuser dans le jardin, j'étais allongé sur mon lit, immobile. Pourquoi ne m'amusais-je pas comme les autres, alors que c'était mon anniversaire ? Il y avait plusieurs raisons à cela. La première, c'est que danser n'était pas trop mon truc, et mes amis avaient décidé de faire un concours de danse. La seconde, c'était LUI. Bien qu'on ne se connaisse pas trop, il était quand même venu à ma fête, comme je l'avais souhaité. Lui, ce bel Apollon aux cheveux noirs et aux yeux bleus. Celui que je regardais tout les jours au lycée quand il était à son casier. Celui dont je connaissais les moindres mimiques à force de le regarder. Oui, Lei était venu à ma fête. Et j'étais follement amoureux de lui. Oh, j'avais déjà eu l'idée de tout lui avouer, mais je ne savais pas comment il réagirait. Serait-il dégouté et me rejetterait-il à cause de cet aveu, ou bien serait-il compréhensif et peut-être m'avouerait-il lui aussi sa flamme ? Je n'en n'avais pas la moindre idée, mais lui dévoiler mon amour ce soir me paraissait être une bonne idée. Rester à trouver un moment où nous ne serions que tout les deux pour le lui dire.

Pendant que je congiteais sur mon lit, j'entendis quelqu'un gravir les escaliers et se diriger vers ma chambre. Je m'étais absenté trop longtemps, il fallait que je retourne voir les autres. Mais je n'avais pas la moindre envie de bouger et attendit donc que la personne toque à la porte. Quelques secondes après avoir gravit les escaliers, celle-ci toqua en disant "Kyõ, t'es là ?". Le son de cette voix me fit frémir. C'était Lei. Je restai quelques secondes immobile et essaiyais de faire sortir le moindre son de ma bouche, mais je n'y parvint pas. Lei toqua une deuxième fois à la porte. Il s'impatientait. Je me dépêchai de me lever et dit d'une voix un peu tremblotante :

 - O...oui, je suis là, j'arrive.

J'ouvris la porte et dévisageait Lei pendant quelques secondes. J'eu des frissons en le regardant dans les yeux. Je tournais rapidement la tête en espérant que cela ne se voyait pas et je l'inivitai à entrer et à s'asseoir sur mon lit d'un signe avec le bras. Je m'assis à mon tour. Nous restions silencieux un moment. Pendant ce temps, je regardais la tenue de Lei. Il portait un t-shirt gris et un short d'un gris un peu plus foncé. Sous ses vêtements, on voyait bien son corps très musclé, comparé au mien qui était un peu frêle. Il avait aussi sa ficelle bleue attaché autour du poignet gauche. Je ne l'avais jamais vu sans cet objet et je me demandais si il l'enlevait parfois et quel importance avait-il pour lui.
Finalement, je décidai d'engager la conversation, car se silence devenait gênant :

 - Désolé de m'être éclipsé sans rien dire, mais j'avais un peu l'impression d'étouffer...sinon, tu t'amuses bien toi ? Au fait, merci d'être venu, ça me fait plaisir, bien qu'on ne se connaisse pas trop...

Je dis ces derniers mots en regardant le sol d'un air gêné. Puis, je relevais la tête vers lui en me disant que je devais avoir l'air ridicule et attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Kira

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 25/06/2016

MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Dim 26 Juin - 1:57

Chaleur et lune ne faisait qu’un ce soir, nous étions aux alentours de 23 :30. Les autres personnes autour de moi s’amusaient et riaient aux éclats. Où étais-je ? A la fête pour l’anniversaire de Kyõ, tout simplement. Il fallait bien avouer que sa fête était super cool. Il y avait de l’alcool, des filles bien jolies et pas mal de potes à moi. Tim et Mike en faisaient partis. Depuis quelques minutes, nous avions organisé un concours de danse. Je n’aimais pas spécialement danser, mais les filles de cette soirée adoraient me voir faire bouger mon corps alors bon, il fallait bien savoir faire des concessions dans la vie. Avec un verre d’alcool dans la main, j’étais assis sur une chaise avec à côté de moi, une fille qui ne faisait que de me parler. Je croyais bien qu’elle me kiffait. Enfin bon, moi, elle ne m’intéressait pas spécialement. Je fixais plus les autres bombasses qui trainaient non loin de là, près d’un arbre. Elles étaient mignonnes, je l’avouais. Enfin bon, ce soir, je n’avais guère la tête à draguer, de plus, cette fille à côté de moi commençait sérieusement à me saouler. L’envoyer bouler n’était pas la meilleure solution, mais je brûlais d’envie de le faire.

En ce moment, je pensais plus à autre chose. A l’invité principal de cette fête, c’était-à-dire Kyõ. Ce mec m’intriguait vachement. Il m’avait invité à sa fête, sauf qu’au final, on ne se connaissait pas vraiment. En cours ou même lors des pauses, on ne se parlait presque jamais. Néanmoins, j’avais remarqué quelques trucs qui me perturbaient vraiment. Tous les jours, il m’observait, me fixait, ne me lâchant jamais du regard. C’était bizarre. Soi, il était en admiration sur moi, soi… Eh bien je ne savais pas en fait. On verra bien au fil du temps. Ou alors, je demandais directement ce qu’il avait ce soir, en essayant de ne pas paraitre pour un parano. Parce-que après tout, peut-être qu’il ne me fixait pas. Enfin bref, autant aller lui demander et vérifier. Oh, ce n’était pas que cela me tracassait, je n’étais pas du genre à me prendre la tête pour la moindre chose. Mais, cela sera mieux sur tout le monde si la vérité était dévoilée.

Mes pas dans les escaliers produisirent des grands bruits, j’étais certain qu’on m’entendait depuis dehors. En plus avec ma carrure, je n’étais pas aussi discret qu’un loup. Oui bah écoutez, je faisais de la musculation depuis un bon moment déjà, et à force de faire des séances après les cours, j’avais pris de la masse. Ce qui n’était pas pour me déplaire, au fond. En réalité, je ne fus pas parti pour faire des conneries en haut, mais plus pour trouver Kyõ. Je pensais qu’il fut dans sa chambre. De toute façon, il ne pouvait être que là-bas, je ne l’eus vu nulle part ailleurs. Arrivé à la porte, je toquais une première fois en appelant son nom. Bizarrement, rien ne revint en retour. J’étais sûr qu’il me répondra dans pas longtemps. Il ne devait pas oser, tout simplement. Impatient, je toquais une nouvelle fois, plus fort. Je l’entendis se lever de son lit.

- O...oui, je suis là, j'arrive, dit-il, avec la voix tremblotante.

J’affichais un large sourire éclatant. Enfin ! Avec ma main, je me recoiffais rapidement. Toutes ces danses avaient un peu décoiffé ma mèche noire. Kyõ vint m’ouvrir, en me dévisageant. Oulà, cela devenait de plus en plus gênant. Avec un signe de bras, il m’invita à s’asseoir sur son lit, et il s’assit également à son tour. Le silence pesa pendant quelques minutes ; je n’osais pas tourner le regard vers lui. Il était flippant sans déconner !

- Désolé de m'être éclipsé sans rien dire, mais j'avais un peu l'impression d'étouffer...sinon, tu t'amuses bien toi ? Au fait, merci d'être venu, ça me fait plaisir, bien qu'on ne se connaisse pas trop...
dit-il, en fixant le sol.

Bah pas grave, on n’aimait pas danser, ce n’était un drame non plus. Quant à moi, oui, je m’amusais bien. Il y eut des jolies filles et mes potes, c’était tout ce dont j’eus besoin. Bon par contre, le fait qu’il m’apprécia alors qu’on ne se connaissait pas devenait réellement bizarre. Il me cachait quelque chose ?

- T’inquiètes, y’a pas de mal. Et oui je m’amuse bien, cette soirée est super cool. Je crève juste de chaud,
dis-je en ricanant.

La chaleur était insoutenable, je n’aimais pas l’été pour cela. Impossible de se mettre nu dans une soirée, voilà le problème. Bon ok, je pouvais me mettre torse nu… sauf que ce genre de privilège n’était que lorsqu’une jolie fille venait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokota



Messages : 3
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 13
Localisation : Paumée

MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Dim 26 Juin - 22:27




Une drôle de nuit...


Kyõ • Lei' • Noko • Cya • Sherkan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Noko se trouvait dans le jardin de Kyõ, un de ses potes, pour son anniversaire. Il devait être environ 23h30, et la fête battait son plein. Jolies filles, beau gosses, alcool et ados bourrés étaient au rendez-vous. Il fêtait aujourd'hui ses 18 ans et, franchement, sa fête était carrément réussie. Tout le monde s'éclatait. La jeune fille n'arrivait toujours pas à croire que ses parents avaient accepté quelle vienne ici, et surtout pour quelle reste aussi tard. En effet, ses parents étaient plutôt du genre coincés à garder leur fille unique dans sa chambre dès 20h00, avec un chaperon... Enfin bref, elle était là, et elle n'allait pas penser à ses parents et gâcher sa bonne humeur ! Grande jambes, sublime cheveux blonds comme le blé avec une mèches turquoise et, aussi incroyable que captivant, ses yeux vairons turquoise et vert attiraient pas mal de regard. Mais ce n'était pas elle que l'on regardait le plus, non. Celui là, c'était Leiko, que tout le monde appelait Lei'. C'était lui le beau gosse de la soirée. Tout les filles lui tournaient autour, à pouffer et glousser comme des poules. Ce qui avait l'air, pour tout dire, de ne pas trop lui déplaire.  La jeune lycéenne devait bien avouer qu'il lui faisait un peu d'effet, comme à toutes , et certains gars même... Même si sa tenue était pour le moins basique -T-shirt gris, short gris foncé et basket noire-, sans oublier une ficelle bleue nuit, c'était le roi de la soirée,il empiétait même sur Kyõ. Mais c'était sur tout ses cheveux noir comme le jais contrastant sur ses magnifiques yeux bleus ciel qui charmait les filles. Noko se dirigea vers la table de camping installé dans un coin du jardin, sur laquelle étaient posés verre d'alcool et autre boissons fraiche et opta grand verre de rhum-coca qu'elle but cul sec. En effet, même aussi tard dans la nuit, la chaleur était étouffante. La jeune ville avait beau uniquement porter un haut blanc très léger avec un effet "tâche d'encre" turquoise, la manche gauche retombant sur son bras, un mini-short en jean et des sandales qu'elle avait échangé contre ses bottines qu'elle portait au début de la soirée, elle crevait de chaud. Enfin bon, ça n'allait pas l'empêcher de s'éclater, c'était sur !

L'ambiance battait son plein, surtout depuis que quelques lycéens qu'elle ne connaissait pas trop et qui avaient sans doute un peu poussé sur les shots avaient jugé cool de faire un concours de danse. Noko n'était pas du tout, du tout du style à danser devant les autre comme ça, alors elle se contentait d'encourager et d'applaudir. Mais c'était surtout Lei' qui menait le jeu. Il finit par sortir de la scène, prit un verre à la volée et alla s'affaler sur une chaise. Adossée contre un arbre, la jeune lycéenne vit une file se précipiter vers la chaise d'à côté et commença à bavassait en rigolant tout les trois mots. C'était franchement, franchement bizarre. Comment on pouvait être aussi con ? Elle parlait de la fille, bien entendu. Pas de Lei'... D'ailleurs, le garçon au cheveux sombre semblait tout aussi exaspéré. L'ado au cheveux blonds détourna ses yeux pour continuer la discussion qu'elle tenait avec trois autres filles, jetant tout de même quelques coups d'œils discret au bourreau des cœurs. Des cris hystérique et des applaudissement se firent entendre d'un coup, couvrant sa voix. Quelqu'un venait de gagner le round. En regardant autour d'elle, Noko vit bien que Kyõ ne pouvait pas espérer mieux pour un anniversaire. Elle devait le féliciter pour sa fête. Mais celui-ci avait disparu. Du moins, elle n’apercevait pas la tête aux cheveux noirs et violet qu'elle connaissait bien. Elle posa donc son verre sur une chaise qui trainait et se dirigea vers la maison. Il était sans doute parti chercher d'autre verres, ou peut-être simplement dans sa chambre, fuyant l'agitation quelques instants.

Noko décida d'aller voir dans sa chambres en premier lieu. Il y serait sûrement. Elle se dirigea vers les escaliers et monta silencieusement, marche après marche. La discrétion était l'une de ses plus grandes qualités.  Elle entendit soudain la voie de son ami. Il y avait déjà quelqu'un ? Ou parlait-il tout seul ? Non, ça ne lui ressemblait pas vraiment.  La jeune fille entendit le parquet grincer, un froissement de tissu. Il(s) devait(ent) être assis sur son lit. Une fois sur le palier, elle entendit une voie qu'elle connaissait très bien, sans pour autant être si familière que ça:

- T’inquiètes, y’a pas de mal. Et oui je m’amuse bien, cette soirée est super cool. Je crève juste de chaud.

Elle se figea. Leiko était là ? Super... Bon, Noko, pas de stress. Tu dis juste ce que t'as à dire à Kyõ, et tu t'en vas. Y'a quoi de compliqué ? En effet, la présence de Lei' ne devait pas la déranger plus que ça. Ce qu'elle ressentait à son sujet n'était pas sérieux, ce n'était qu'une passade. N'est-ce pas...? Bon, il y avait un blanc, c'était le moment. La porte était entrouverte. Noko la poussait du bout du pieds et appuya son épaule contre le mur, la main dans la poche et dit d'une voie calme:

- Hey Kyõ ! Y'en a pas mal qui te cherche en bas, sans doute pour te souhaiter joyeux anniversaire encore une fois. Elle marqua une pause avant de reprendre: Au fait, ta fête est super, tout le monde s'éclate.

Dehors résonnait la musique "This Girl", de Kungs, une de ses préférées. Mais, vu le silence gêné qu'il y avait entre les deux garçons, la jeune blonde se redressa et ajouta, légèrement gênée elle aussi:

- Mais je vous interromps peut-être. Vous voulez que je m'en aille..?

La jeune fille attendit patiemment la réponse de l'un des deux, se balançant, laissant son poids sur ses talons, puis sur le bout de ses pieds et ainsi de suite, les mains dans ses poches, les yeux fixant le sol.


© Suldreen

_________________
VIVE LES NOUILLES

Noko est une Nouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyani

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 18/06/2016

MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Dim 26 Juin - 22:52

J'étais chez Kyõki, pour sa fête d'anniversaire. Il était 23 heures passées, mais j'ignorais l'heure exacte car la cruche que j'étais avait oublié d'embarquer sa montre. Et bien sûr, je n'osais pas demander aux autres, que je ne connaissais même pas pour la plupart. Ça faisait environ une demi-heure que je déambulais à la recherche de Noko', ma seule vraie amie ici présente. Enfin, Kyõ' aussi était un bon ami, mais je ne voulais pas gâcher sa fête en lui imposant ma présence, il était déjà assez sympa de m'avoir invitée.
Je ne lui en aurais pas voulu s'il ne m'avait pas invitée, oh que non ! Il un avait beaucoup trop de monde à mon goût, et trop de bruit. En plus certaines personnes -probablement pas très sobres- avaient organisé un concours de dansen, donc vive le tapage. Je longeais les murs pour éviter les regards, car malgré mes cheveux bruns plutôt discrets, mes yeux vairons -bleu et rouge- ainsi que mes tatouages sur les joues ressortaient pas mal.
J'avais longtemps hésité à porter une lentille sur mon œil  rouge pour lui donner un air plus naturel, mais j'avais peur d'avoir mal ou que ce soit dérangeant. Quelle chochotte j'étais !
Plongée dans mes pensées, je pris machinalement une bouteille de bière non entamée qui traînait sur une table basse. Je doutais que les parents de Noko' la laissent boire sans rien dire, elle, alors que mes parents n'en avait strictement rien à cirer.
Cessant mes divagations, je jetai un œil à la scène, voir qui menait la danse. Probablement Lei', comme depuis le début de la soirée. Leiko était un beau gosse bien musclé, aux cheveux noirs et aux superbes yeux bleus, mais hormis ce que je savais de son physique, je le connaissais à peine. Je n'aimais pas trop son côté dragueur. Moi, j'étais plutôt le genre pauvre cruche qui cherche le grand amour. Ça n'existe probablement pas, mais bon... Oh ? Ce n'était plus Leiko en tête, il n"était même plus sur la piste.
Enfin. Je secouai la tête pour cesser de songer à ça, et décidai d'aller à l'intérieur pour voir si Nokota n'y était pas. J'espérais qu' elle ne me trouvait pas trop collante... je lui demanderais à l'occasion.
Bon... Kyõ' devait être dans sa chambre, puisqu'il n'était nulle part ailleurs, et la blonde était peut-être avec lui. J'en profiterais pour féliciter à nouveau notre hôte pour la réussite de sa fête. En arrivant près de la chambre, j'entendis des gens parler.

" Hey Kyõ ! Y'en a pas mal qui te cherchent en bas, sans doute pour te souhaiter joyeux anniversaire encore une fois. Au fait, ta fête est super, tout le monde s'éclate. "

Ça, c'était mon amie ou j'avais de gros problèmes d'audition. Un petit silence suivit, puis Noko' ajouta :

" Mais je vous interromps peut-être. Vous voulez que je m'en aille..? "

C'est juste après ce petit silence que je décidai de m'incruster.

" Ah Noko', j'te cherchais partout ! " lançai-je à la cantonnade. Puis je me tournai vers Kyõ : "Je confirme, elle est réussie ta soirée ! "

J'espérais que je n'en faisais pas trop, et que ma tentative de détendre l'atmosphère n'allait pas tomber à l'eau. Je fis un grand sourire, celui que j'avais en permanence sur les lèvres lorsque j'étais en présence de personnes que j'appréciais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Mer 29 Juin - 17:05

Je reçus une invitation de Kyo, un pote des cours que j'appréciais fortement car même si il ne le faisait exprès, il me faisait toujours rire. L'invitation indiquait la fête d'anniversaire des 18 ans de Kyo. 18 ans, nous devenions adulte, cette fête allait être géniale! J'étais impatient d'être le soir pour pouvoir boire et faire le pitre. Je n'avais même pas besoin de demander l'autorisation à mes parents car ils en avaient rien à faire et j'avais ma liberté d'adulte. Et oui, j'avais déjà 18 ans moi. Je pensais que j'allais pouvoir m'éclater, il y aurait Lei également. Que de superbes personnes iront à cette fête.

Il était dans les environs de 23h30. La fête était juste géniale, mais j'étais perdu. J'avais beaucoup trop bu, je faisais n'importe quoi, parlais de tout mais ayant aucuns sens. Juste un truc, les filles étaient vraiment dégueulasse, beurk. Je me croyais au musée avec ces pots de peintures. J'étais simplement vêtu d'un tee-shirt moulant dont nous pouvions distinguer ma musculature et d'un short qui s'arrêtait aux genoux, un peu comme un pantacourt. J'avais toujours mon collier et mon bracelet sur moi. Mes yeux bleus-verts brillaient lors de cette chaude nuit. Les filles me regardaient, mais je ne leur rendais pas le regard car je ne les aimaient pas, elles étaient trop laides celles-ci.

Mais je me faisais, si on pouvait dire ça comme ça, chier. Je ne vis ni Kyo, ni Lei. Même pas Noko. J'étais en train de me bourrer la figure et quelque chose en moi me dit d'arrêter car je ne pouvais continuer d'être comme ça. On aurait dit un dépressif, ce qui n'était pas le but de la fête, surtout celle de l'anniversaire de Kyo. Il était également hors de questions que je rentre dans cet état-là chez moi. Il n'y avait personne avec qui je m'entendais bien. Je fus entraîner dans un ronde de personnes qui dansaient, mais ma vue qui était floue me fit sortir de ce truc.

Je vis Cya monter à l'étage. Je me disais que peut-être elle me conduirait vers Noko, donc vers Lei et Kyo. Je pris ma bouteille avec moi et la suivis. J'avais un peu mal à la tête mais je pouvais toujours tenir sur mes jambes. Je montai indiscret, vu mon état, je faisais un bruit pas possible. J'entendis, ce qui était pour moi la voix de Noko, au loin :

" Hey Kyõ ! Y'en a pas mal qui te cherchent en bas, sans doute pour te souhaiter joyeux anniversaire encore une fois. Au fait, ta fête est super, tout le monde s'éclate. "

Un petit silence s'installa, avant de faire irruption, j'attendais la fin de la discussion dans un angle des escaliers. Je ne vis pas Cya, elle était peut-être autre part. Ce que je savais c'était que Noko s'adressait à Kyo. Elle reprit :

" Mais je vous interromps peut-être. Vous voulez que je m'en aille..? "

Une autre personne entra dans la discussion. C'était Cya. Elle dit :

" Ah Noko', j'te cherchais partout ! "Je confirme, elle est réussie ta soirée ! "

C'était là que je devais me ramener, mettre un peu de joie dans cette discussion. Je marchai, le pas lourd. Un sourire sur mon visage. Je passai entre Noko et Cya, pour entrer dans la chambre de Kyo. Il y avait Lei avec lui. Et bien, il ne restait plus qu'à s'amuser! Je criai :

"SALUTTT!!! Vous êtes en train de faire une mini fête sans votre pote Sherk ! J'arrive mettre l'ambiance. Allez on va s'éclater!!"


Je bus une dernière gorgée dans ma bouteille. Je tirai Noko et Cya par le bras pour qu'elles rentrent vraiment dans la chambre. Je fermai la porte à clé, pris celle-ci dans ma main. La fenêtre de la chambre était grande ouverte. On entendait la fête et les gens rigoler. Je me penchai, jetai ma bouteille par-dessus la fenêtre ainsi que la clé. Je criai par la suite à ceux d'en bas:

"Ohhh fermez vos bouches là !!!"

Je fermai la fenêtre puis rigolai. Je me tournai vers le mini groupe et leur dit :

"Maintenant, la fête va pouvoir vraiment commencer!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Jeu 30 Juin - 0:57

Il y eu un court silence avant que Lei me reponde en émettant un petit ricanement que je trouvais assez mignon :

- T’inquiètes, y’a pas de mal. Et oui je m’amuse bien, cette soirée est super cool. Je crève juste de chaud.

Je le regardais un instant et dit en bégayant :

 - Oui... c'est vrai qu'il fait un peu c...
 
Au moment où j'allais finir ma phrase, la porte de ma chambre s'ouvrit. Une belle blonde se présenta devant nous et me dis :

- Hey Kyõ ! Y'en a pas mal qui te cherche en bas, sans doute pour te souhaiter joyeux anniversaire encore une fois. Au fait, ta fête est super, tout le monde s'éclate.

C'était Nokota, une de mes amies. Je l'aimais bien mais... j'aurais aimé resté un peu seul avec Lei. Quoique...si nous étions restés seuls, j'aurais sûrement bredouiller et dit n'importe quoi, et il aurait eu une mauvaise impression de moi. Nous restâmes tout les trois silencieux pendant un instant, jusqu'à ce que Noko dit d'un air gêné :

- Mais je vous interromps peut-être. Vous voulez que je m'en aille..?

Mon amie fixait le sol en se dandinant. J'allais prendre la parole lorsqu'une autre fille débarqua dans la chambre en disant :

- Ah Noko', j'te cherchais partout ! " Elle me regarda et m'adressa ceci " Je confirme, elle est réussie ta soirée ! "

C'était Cya. Je dois dire que je ne m'attendais pas à la voir débarquer elle aussi, et dit donc d'une voix un peu gêné :

 - Eh bien, merci pour vos retours sur la fête, et non Noko, tu peux rester. Toi aussi Cya si tu veux. Vous ne nojs dérangez pas du tout.

Bien sûr, je mentais un peu, mais il le fallait bien. Si je leur disais de dégager, elles auraient trouvé ça étrange, et Lei aussi. Soudain, je vis une silhouette se dessiner derrière Noko et Cya et bientôt les dépasser pour rentrer dans la pièce. Sherkan se tenait devant nous, une bouteille à la main. À en croire son ordeur quelque peu nauséabonde, il avait bu, beaucoup trop bu. Mais que venait il faire ici ? Tout le monde voulait se ramener dans ma piaule, c'est ça ? Quoiqu'il en soit, j'étais sûr qu'il allait faire une connerie, ça se voyait bien avec le grand sourire qu'il affichait. Et je m'en doutais encore plus quand il se mit à crier :

- SALUTTT!!! Vous êtes en train de faire une mini fête sans votre pote Sherk ! J'arrive mettre l'ambiance. Allez on va s'éclater!!"

Je murmurais un petit "oh non..." quand il bu le fond de sa bouteille et pris Cya et Noko par les bras pour les entraîner complètement dans la chambre. Il ferma ensuite la porte à clé et s'approcha de la fenêtre. Je me levais rapidement pour l'empêcher de faire quoique se soit mais...trop tard. Sherk avait balancé la clé et sa bouteille par la fenêtre avant de fermer la fenêtre, en oubliant pas de dire aux autres de se la fermer. Il se tourna ensuite vers nous et dit en rigolant :

- Maintenant, la fête va vraiment pouvoir commencer !

Je mis ma tête entre mes mains en disant :

 - Mais putain t'as foutu quoi Sherk...t'es complètement bourré ma parole...

Je m'alllongeai sur mon lit à côté de Lei en poussant un soupir, toujours ma tête entre les mains. Puis je me releva et dit en fixant Sherk :

 - Ah ouais ? Et tu veux qu'on fasse la fête comment vu que tu nous a enfermé ? On a même pas de boissons ! Quoique toi, t'en as pas besoin, t'es déjà bien défoncé...
 
J'espérais pouvoir bientôt sortir d'ici car j'avais le pressentiment que la soirée aller virer en gros bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Kira

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 25/06/2016

MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Jeu 30 Juin - 21:39

Le garçon aux cheveux violet fixa Leiko un instant. Visiblement, il était plus que gêner d’avoir Lei’ dans sa chambre. Enfin bon, il s’en moquait un peu au final. Le dragueur souhaitait juste savoir pourquoi Kyõ était tellement « accro » à lui.

- Oui... c'est vrai qu'il fait un peu c...,
commença-t-il, en bégayant.

Sauf qu’il ne put terminer sa phrase car la porte de la chambre s’ouvrit. Une jolie fille blonde apparut et Leiko la dévisagea un moment. Bordel ce qu’elle pouvait être sexy ! Avec son minishort, ses yeux vairons et ses beaux cheveux blonds, le dragueur avait un sourire un peu « sadique » sur le visage. On n’allait pas se cacher, cette fille lui plaisait terriblement.

- Hey Kyõ ! Y'en a pas mal qui te cherche en bas, sans doute pour te souhaiter joyeux anniversaire encore une fois. Au fait, ta fête est super, tout le monde s'éclate, dit la blondinette.

Bon, apparemment elle s’amusait également. Ce qui était plutôt une bonne nouvelle pour Kyo, sa fête était réussie au moins. En revanche, ce que Lei trouvait dommage, c’était qu’il ne descendait pas pour venir s’amuser avec tous ses potes. C’était son anniversaire tout de même, cela ne se déroulait qu’une fois dans l’année ! Selon Leiko, les soirées étaient faites pour t’amuser sans te préoccuper du bordel que cela pouvait causer. On n’avait qu’une vie après tout ! Une fois, le beau gosse avait organisé avec ses potes. Elle était très ambiancée, c’était le cas de le dire. Mais vers une heure du matin, ses parents étaient rentrés du diner auquel ils s’étaient rendus. Ils étaient plus que surpris et énervés contre leur fil, sauf que Leiko s’en moquait totalement et il continua sa fête sans se préoccuper du reste. Pas très respectueux envers ses parents, c’est vrai. Enfin bon, impossible de raisonner un rebelle dans l’âme.

- Mais je vous interromps peut-être. Vous voulez que je m'en aille..?
Demanda la fille aux cheveux couleur blé.

Ah non surtout pas ! Il ne fallait en aucun cas qu’elle parte ! Comment allait-il faire pour draguer après ? La petite fixa le sol en ne cessant de se dandiner. Elle faisait chauffer Leiko sérieusement ! Il allait finir torse-nu dans la chambre si cela continuait ainsi ! Kyo s’apprêtait à lui répondre lorsque quelqu’un approcha et lui coupa la parole, une nouvelle fois.

- Ah Noko', j'te cherchais partout ! Dit-elle, avant de s’adresser à Kyo.  Je confirme, elle est réussie ta soirée !

Alors apparemment, elle se prénommait Noko’. Bon, Leiko supposa que ce ne fut pas son nom entier, mais ce n’était pas grave, il se contentera d’un surnom. En revanche, il ne connaissait pas le nom de la demoiselle qui était à la porte, à côté de Noko’. Ses yeux étaient… vairons ? Rouge et bleu. Ce qui ne manqua pas d’intriguer Lei’. Bizarre c’te fille. M’enfin, si la blondinette l’avait comme amie, elle devait bien être sympa. Par contre, elle était moins mignonne que la petite Noko’. Oui, Lei’ était un éternel dragueur. Rien ni personne ne pourrait le changer.

- Eh bien, merci pour vos retours sur la fête, et non Noko, tu peux rester. Toi aussi Cya si tu veux. Vous ne nous dérangez pas du tout, dit Kyo, gêné.

Alors la petite deuxième, elle se prénommait Cya’… Encore une fois, cela ne devait être qu’un surnom. Leiko aimait bien les surnoms, alors ceci ne le dérangea pas le moins du monde. Souvent, on le surnommait Lei’ alors bon. Et puis même si les gens n’avaient pas de surnoms, il leurs en trouvait toujours un. Soi, il raccourcissait  les prénoms, soi, il prenait des surnoms ridicules en rapport avec des délires ou autre… Il ne manquait jamais d’idées !
Soudain, une silhouette se dessina derrière Noko’ et Cya’. Une silhouette que je connaissais parfaitement. C’était Sherkan ! Avec toujours et encore, une bouteille à la main. Une odeur bizarre se dégageait de lui. Pas besoin de lui poser la question, il avait beaucoup trop bu, une nouvelle fois. Leiko l’aimait comme cela. Tous deux étaient des véritables têtes à conneries qui n’hésitaient pas à s’embarquer dans des histoires foireuses. Visiblement, tout le monde voulait se ramener dans la chambre de ce pauvre Kyo. Ce qui n’avait pas l’air de l’enchanter réellement. Surtout avec Sherk’ dans l’histoire, le calme n’allait pas durer bien longtemps.

- SALUTTT!!! Vous êtes en train de faire une mini fête sans votre pote Sherk ! J'arrive mettre l'ambiance. Allez on va s'éclater !
Cria-t-il.

Kyo murmura un petit « oh non ». Le pauvre quand même. Si jamais tu te retrouvais avec Sherkan dans une soirée, tu ne pouvais pas t’en détacher et en plus de cela, tu finissais vite entrainé dans toutes ces conneries. Plus ou moins drôles. L’alcoolique but le reste d’alcool de ce contenait la bouteille et prit Cya’ et Noko par la main pour les entrainer complétement dans la chambre. Puis, il ferma la porte à clé et se dirigea vers la fenêtre. Attention alerte connerie ! A tous les coups il allait la balancer par la fenêtre. Kyo se leva pour l’empêcher de faire sa connerie mais.... trop tard. Sherkan balança la clé par la fenêtre ainsi que la bouteille. Quant à Leiko, il était plié en deux, la scène était vraiment comique. Il avait également crié aux autres en bas de se la fermer. Le garçon à la ficelle bleue espérait tout de même que personne ne s’était reçus la bouteille sur la tête. Surtout qu’elle était en verre.

- Maintenant, la fête va vraiment pouvoir commencer !
Dit Sherkan, en rigolant.

Kyo mit sa tête dans ses mains. Apparemment, il semblait totalement désespéré par l’alcoolique. C’était compréhensible en même temps. La soirée n’allait pas être toute calme…

- Mais putain t'as foutu quoi Sherk...t'es complètement bourré ma parole... Dit-il.

Puis, il s’allongea sur le lit à côté de Lei en soupirant. Franchement, Leiko devait-il s’en vouloir d’être mort de rire ? A l’extérieur, il ne le montrait pas mais au fond, il était complétement plié en deux. Impossible d’enlever ce sourire signifiant bien que le jeune homme n’en pouvait plus. Il était un peu déçu que son pote Sherk avait balancé la bouteille par la fenêtre et qu’il avait tout bu, il en aurait volontiers pris une petite gorgée. Enfin, enlever une bouteille des mains de Sherkan est assez difficile, il ne pouvait pas s’arrêter avant d’être bourré. Et même après, il continuait de boire de tout son saoul sans se soucier de comment il allait pouvoir rentrer ou bien de ce que ses parents allaient pouvoir lui dire.

- Ah ouais ? Et tu veux qu'on fasse la fête comment vu que tu nous as enfermé ? On n’a même pas de boissons ! Quoique toi, t'en as pas besoin, t'es déjà bien défoncé... Dit Kyo au buveur.

Oulà. Il fallait se détendre tout de même ! Lei’ ne comprenait pas l’excès de colère de Kyo. Bon certes, Sherk avait fait pas mal de conneries depuis qu’il était rentré mais… une soirée, s’était pour s’amuser, et pas pour rester sur son lit allongé à se morfondre !  Selon Leiko, tu devais t’amuser, boire et draguer dans une fête ! Si c’était l’anniversaire du garçon aux cheveux noirs, il serait déjà en train de draguer toutes les filles qui seraient venues à sa fête. Ou bien, il serait avec ses potes, à arroser les autres d’eau ou d’alcool. Et oui, avec Lei’, on ne s’ennuyait jamais !
L’ambiance devenait un peu tendue avec ce silence, alors il décida de la rétablir et se levant et en s’interposant entre son pote et Kyo.

- Et on se calme les mecs ! Ce n’est pas le moment de s’engueuler pour rien. C’est une soirée, et on est là pour s’amuser. D’ailleurs j’ai sacrément chaud alors si vous permettez… Dit-il, en souriant de ses dents blanches.

Suite à cela, il prit son t-shirt gris et l’enleva par les bras avant de le balancer sur une chaise. Lei’ était à présent torse-nu. Il était vrai qu’il pouvait largement se les permettre, le jeune homme était bien musclé et en bonne forme. Et puis, il commençait sérieusement à étouffer dans cette chambre. Il y avait du monde et en plus Sherk avait fermé la fenêtre, alors l’air ne se renouvelait pas. Pour avoir un peu plus d’espace, Leiko partit s’asseoir sur le bureau de Kyo, espérant ne pas le casser. Il voyait bien que tout le monde le regardait avec des grands yeux surpris, ce qui le fit rire.

- Un problème ? Demanda-t-il, en riant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nokota



Messages : 3
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 13
Localisation : Paumée

MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Jeu 30 Juin - 23:29




Une drôle de nuit...


Kyõ • Lei' • Noko • Cya • Sherkan
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Ce silence dura quelques instants, jusqu’à ce que quelqu’un débarque d’un coup dans la chambre en continuant la conversation :

- Ah Noko', j'te cherchais partout ! Elle se tourna ensuite vers Kyo et ajouta : Je confirme, elle est réussie ta soirée !

Il s’agissait de Cyani, alias Cya’, une des amies de Noko. À vrai dire, l’ado à la mèche bleue se sentait un peu coupable, car elle avait légèrement oublié son amie.  Enfin bon, elles étaient là toute les deux maintenant.  Cya’ était plus petite qu’elle, mais avait des yeux vairons, tout comme elle. Sauf que les siens étaient rouge et bleu. Certains devaient trouver ça bizarre, mais Noko’ aimait beaucoup. Cela mettait en valeur le reste de son visage. Mais ce qu’elle aimait plus que tout chez son amie, c’était son sourire. Elle souriait presque tout le temps ! Comment faisait-elle ? La Lycéenne aimerait bien le savoir. Kyo répondit alors, légèrement gêné:

- Eh bien, merci pour vos retours sur la fête, et non Noko, tu peux rester. Toi aussi Cya si tu veux. Vous ne nous dérangez pas du tout.

 Soudain, des pas lourds se firent entendre sur le palier et Sherk’ déboula comme une fusée dans la chambre. Sherk’, c’était le meilleur pote de Leiko. Ils étaient toujours ensemble. Quand on croisait l’un, l’autre n’était forcément pas loin.  Et cette soirée n’échappait pas à la règle. Il avait un sourire légèrement béat collé aux lèvres, et semblait avoir du mal à tenir sur ses jambes. Il tenait une bouteille à la main, et il cria, brillant les tympans de la blondinette :

- SALUTTT!!! Vous êtes en train de faire une mini fête sans votre pote Sherk ! J'arrive mettre l'ambiance. Allez on va s'éclater !!

Vu l’haleine fétide qu’il avait, pas de doute, il avait bu. Beaucoup, même. Beaucoup trop bu. Sas trop savoir pourquoi, elle sentait les emmerdes arriver.  Il porta sa bouteille en verre à ses lèvres et bu les dernières gorgées qu’il restait.  Titubant, il se retourna vers elle et Cya et les prit pars le bras pour les tirer à l’intérieur de la chambre et, le temps que quelqu’un se rendent compte de quoi que ce soit,  Sherk’ avait déjà fermé la porte à clé, qu’il gardait soigneusement dans son poing fermé. Dès lors, Noko’ su qu’il allait faire une grosse connerie. Une énoooorme connerie. Si seulement elle avait pu avoir tort. Il posa ses yeux sur la fenêtre grande ouverte, d’où l’on entendait des gens rire et la musique à fond, et s’avança dans cette direction. Bizarrement, la jeune fille de ne le sentait pas. Du tout.  Il jeta violement la bouteille par la fenêtre et gueula :

- Ohhh fermez vos bouches là !!!

Mais ce qu’elle ne remarqua qu’après, c’est que ce con avait balancé la clé avec. Et merde… Franchement, ça, c’était pire que con. Il ferma ensuite la fenêtre et rigola un bon cou. Au moins, il y avait quelqu’un qui en rigolait… Il se tourna ensuite vers eux et ajouta :

- Maintenant, la fête va pouvoir vraiment commencer !

Kyo, qui s’était levé entre temps, avait mis la tête entre ses mains et dit :

- Mais putain t’as foutu quoi Sherk… T’es complètement bourré ma parole...

Il s’allongea sur son lit, près de Lei’ qui, lui, avait l’air de plutôt bien se marrer. Il tentait de le cacher mais, franchement, il n’y arrivait pas vraiment.  Noko’ haussa un sourcil. Elle n’était pas sortie d’affaire… Elle faisait face à un mec bourré et très con, un second qui se tapait des barres des conneries des autre et un troisième qui avait l’air franchement désespéré. À eux trois, il faisait la brochette-des-gars-à-ne-pas-approcher-à-moins-de-dix-mètres. Et elle, elle était enfermée dans une chambre de 12 mètres carrés avec eux. Youpiiiiiiii…. Ils allaient s’éclater… mais finalement, Kyo se releva et commença à s’énerver :

- Ah ouais ? Et tu veux qu’on fasse la fête comment vu que tu nous as enfermé ? On a même pas de boissons ! Quoique toi t’en as pas besoin, t’es déjà bien défoncé…

Il n’avait pas tort. Mais la jeune blonde trouvait qu’il s’enflammait un peu vite quand même. Il ne fallait pas paniquer, quelqu’un trouverait bien la clé et viendrai leur ouvrir. Nan ? Heureusement, Lei’ se leva à son tour et s’interposa entre les deux autres garçons. Encore une fois, elle le trouvait carrément canon. Mais bon, ce n’était pas le moment d’en discuter maintenant. Le gars aux cheveux noir jais prit la parole, tentant de dissiper les tensions :

- Et on se calme les mecs ! Ce n’est pas le moment de s’engueuler pour rien. C’est une soirée, et on est là pour s’amuser. D’ailleurs j’ai sacrément chaud alors si vous permettez…

Toujours le sourire aux lèvres, il enleva son T-shirt moulant et le balança sur la chaise de bureau qui trainait par là.  C’est parti… La jeune fille commençait à se sentir mal-à-l’aise, d’un coup. Pour ne rien arranger, il fallait avouer qu’il était carrément bien foutu. Confiant, il se dirigea vers le bureau et s’assit dessus d’un bond. Étant donné que tout le monde le fixait, il ria et demanda :

- Un problème ?

Noko’ haussa un sourcil et préféra ne rien répondre. De toute façon, qu’y avait-il à répondre à cela ? Elle leva lassement son bras pour jeter un coup d’œil à sa montre, et failli sauter au plafond. Il était minuit mois dix. Et ses parents –ces gros rabat-joie- lui avaient donné la permission de minuit. Hors, il lui fallait un quart d’heure pour rentrer chez elle à pieds, dix minutes si elle courait. Et si, au fil des années, il y avait bien un truc qu’elle avait apprit au sujet de ses parents, c’est qu’il ne fallait jamais au grand jamais rentrer plus tard que prévu. Conclusion : elle était dans la merde jusqu’au cou.  Elle soupira et se laissa glisser contre le mur pour finalement s’asseoir par terre, laisser ses bras sur ses genoux et baisser la tête. Elle crevait de chauds. Déjà que dehors, la température était cuisante, mais à l’intérieur, dans une pièce non aérée, c’était plus qu’horrible.  Elle releva la tête et s’adressa à fauteur de trouble :

- Sherk’, t’es vraiment con, tu le sais au moins ?


Encore, avant de savoir l’heure,  Noko aurait pu s’amuser de la situation, mais là, elle n’en avait plus du tout l’envie.  Quand elle aller rentrer, ses parents allaient la déchiqueter.  Toute cette histoire aller virer au désastre. Après quelques minutes, elle ne se sentait pas bien. Il faisait trop chaud. Il y avait trop de monde. Elle avait la tête qui tournait. Elle se leva et tituba pour aller s’effondrer sur le lit. Les bras écarté, elle fixait le plafond, tentant de calmer et stopper les points noirs qui dansaient devant ses yeux. Elle finit par se redresser et ramena ses jambes contra sa poitrine, qu’elle serra fermement avec ses bras, la tête baissée et les yeux fermés, attendant une quelconque réaction de quelqu’un.


© Suldreen

_________________
VIVE LES NOUILLES

Noko est une Nouille:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyani

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 18/06/2016

MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   Sam 2 Juil - 18:09

Nokota avait l'air super gênée, et je me demandais pourquoi. Peut-être à cause de Leiko? Allez savoir...

"Eh bien, merci pour vos retours sur la fête, et non Noko, tu peux rester. Toi aussi Cya si tu veux. Vous ne nous dérangez pas du tout." dit Kyo'. Il y eu un très court silence avant que des bruits de pas se fassent entendre. Vu le vacarme, la personne qui arrivait n'était pas très fraîche. Ce fut donc Sherkan, ne marchant pas droit du tout et une bouteille à la main, qui entra dans la chambre aussi discret que... Mmmh... Un éléphant avec des talons aiguille. Oui, ça convenait bien comme comparaison. Son arrivée ne m'étonnait pas, il était rarement sans Lei'.

'SALUTTT!!!"
gueula-t-il. "Vous êtes en train de faire une mini fête sans votre pote Sherk ! J'arrive mettre l'ambiance. Allez on va s'éclater !!"

Ouais, c'était bien ce qu'il me semblait, il était TOUT, sauf frais. Je me demandais vaguement combien de bouteilles avait-il pu boire avant de se ramener, puis je me souvins que j'avais toujours la mienne, même pas ouverte à la main. J'devais avoir l'air bien, tiens... Il nous tira par le bras, Noko' et moi, avant qu'on ait pu faire le moindre geste, puis ferma la porte à clé. Oh oh.. Ça sentait pas bon ça, pas bon du tout ! Il s'avança en direction de la fenêtre. J'essayai de le rattraper mais je trébuchai et le temps que je reprenne mon équilibre, il avait balancé sa bouteille en gueulant:

"Ohhh fermez vos bouches là !!!"


En fait non, ça allait, ce n'était pas une très grosse connerie. Enfin, disons qu'il aurait pu faire pire.Et j'espérai que personne ne s'était pris la bouteille... Puis je vis qu'il n'avait plus la clé. Nan... OH LE CON! Il l'avait balancée aussi ! Quelque chose me disait que ce n'était pas un accident. Ce que Sherk' confirma en balançant :

"Maintenant, la fête va pouvoir vraiment commencer !"

Je me retins à grand-peine de balancer tous les jurons que je connaissais et poussai à la place un énorme soupir.

"Mais putain t’as foutu quoi Sherk… T’es complètement bourré ma parole..." dit Kyoki, qui comme Noko' respirait la joie de vivre. Il s'allongea sur son lit, mais se redressa peu de temps après en balançant:

"Ah ouais ? Et tu veux qu'on fasse la fête comment vu que tu nous as enfermé ? On n’a même pas de boissons ! Quoique toi, t'en as pas besoin, t'es déjà bien défoncé..."


"Ça, pour être défoncé, il l'est..." marmonnai-je en me retenant d'éclater de rire.

Je regardai vaguement ma bouteille mais ne relevai pas. Au final, c'était plutôt comique comme situation. Sherk' était pété de rire, lui. Quand à Noko' et Kyo'... On aurait dit deux dépressifs. Lei'? Un grand sourire aux lèvres, il se leva et lança en enlevant son T-shirt:

"Et on se calme les mecs ! Ce n’est pas le moment de s’engueuler pour rien. C’est une soirée, et on est là pour s’amuser. D’ailleurs j’ai sacrément chaud alors si vous permettez…"

Il fallait avouer qu'il avait de sacrés abdos quand même. Dites donc, il devait faire pas mal de musculation... Il s'assit sur le bureau puis sembla remarquer qu'on le fixait. Il balança alors :

"Un problème?"


J'avais envie de faire ma rabat-joie et de lui dire qu'on n'était pas dans un club nudiste, mais je me retins car après tout il avait bien le droit de se mettre torse nu, non? Noko' ne répondit rien non plus puis jeta un œil à sa montre. Ouais, c'est vrai qu'il fallait bien rentrer chez nous à un moment ou un autre... Heureusement pour moi, mes parents étaient des "jem'enfoutistes" professionnels, je pouvais donc rentrer à n'importe quelle heure. Mon amie soupira puis s'assit par terre, contre le mur, désespérée. Relevant la tête, elle dit:

"Sherk’, t’es vraiment con, tu le sais au moins ? "


Sur ces mots, elle se releva puis alla s'allonger sur le lit, bras écartés et le regard.. euh... vide. Comme un poisson mort. Et elle se redressa encore, pour cette fois-ci ramener ses jambes contre elle, les entourant de ses bras. Elle n'avait pas l'air bien. Pas du tout. Je jetai un coup d’œil aux autres: il y avait peu de chances que Lei' et Sherk' réagissent, et Kyo' était aussi déprimé qu'elle. Génial... Je savais faire des blagues de merde, moi, pas consoler les gens! Empêchant un grand soupir de sortir, je m'approchai de Noko' et me mettant à sa hauteur, posai ma main sur son bras.

"Ça va pas?" demandai-je maladroitement.

Vu de l'extérieur, on aurait dit une gamine de quatre ans qui essayait de s'occuper de quelqu'un! Pfff... Pitoyable. J'attendais une réaction quelconque des autres, rageant contre mon inutilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une drôle de nuit... ~Feat Kira, Noko, Cya & Sherkan~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Comment connaître la vitesse instantanée de nos bolides la nuit ?
» Prendre des photo de nuit avec Nikon D80
» Photos de nuit
» [RESOLU] Reveil qui ne marche pas la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ludenia :: Archives-
Sauter vers: